`
 

Et si on créait une école pour ingénieures seulement?

Et si on créait une école pour ingénieures seulement?

Il existe plusieurs initiatives pour encourager les femmes à travailler en génie. Elles sont nécessaires, sans aucun doute. Mais si on poussait le concept un peu plus loin en créant des écoles pour les ingénieures seulement? Ça vous semble fou? Pas moi, et voilà pourquoi.

Les chiffres d’Ingénieurs Canada montrent que les programmes d’études de premier cycle en génie comptaient 20,3% de femmes en 2000. Quinze ans plus tard, ce pourcentage se situait à 20,1%. Les choses ne s’améliorent pas, elles régressent.

Actuellement, si une jeune femme décide de se lancer en génie, elle ira à Polytechnique ou à l’École de technologie supérieure (ETS), des écoles à prédominance masculine. On parle de quatre ou cinq femmes dans une classe entière! Cette majorité d’hommes pose plusieurs problèmes.

Lire la suite

Avatar

Chloé Freslon

Chloé est une femme avec une mission, celle de faire de Montréal la ville à startups qui a trouvé des solutions concrètes pour combler l’écart de genres dans l’industrie de la technologie. Vous l’avez probablement vue sur des panels, lu son blog URelles, écouté le podcast URelles qu’elle produit, signé le Manifeste des femmes en technologie qu’elle a co-fondé ou entendu à Moteur de Recherche à ICI Première Radio-Canada. Elle est la fondatrice d’URelles.
Avatar

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.