`
 

Comment la technologie aide les femmes

Comment la technologie aide les femmes

Personne devant ordinateur

Cet article est une traduction. Voir la version originale.

La recrudescence des emplois féminins dans les STIM (science, technologie, informatique et mathématique) fait des vagues dans le monde entier. Son influence est plus grande que vous ne le pensez!

Il y a quelques années, notre connaissance du monde au-delà de notre environnement immédiat était limitée. Il n’y avait pas de réseaux sociaux, pas de Twitter, pas de #hashtags, pas d’opinions exprimées dans le cyberespace.

Il est facile de regarder en arrière et de penser que la vie était meilleure avant la révolution technologique, mais la vérité c’est que l’ensemble est beaucoup mieux maintenant. Je ne parle pas du fait que nous pouvons commander de la nourriture en ligne en 30 secondes et voir littéralement nos croquettes de poulet commandées durant notre lendemain de veille se faufiler à travers la ville, ou même rencontrer notre âme sœur (LOL) via notre téléphone; mais plutôt, qu’en tant que société et communauté – surtout pour les femmes – nous avons su évoluer vers des jours meilleurs.

Le monde devient lentement un endroit plus agréable où vivre.


Votre téléphone est votre meilleur ami
Je me souviens qu’on me disait de ne jamais rentrer seule la nuit, de toujours tenir les clés de ma voiture entre mes doigts et de marcher sur des routes bien éclairées et achalandées. Tout ceci reste de judicieux conseils, encore de nos jours. La différence, c’est qu’aujourd’hui nous pouvons suivre nos proches jusqu’à chez elles.eux grâce à Internet. La technologie et le géolocalisation ont tellement évolué qu’elles nous aident maintenant à être plus en sécurité. L’application Watch Over Me, nous permet de sélectionner des personnes avec qui partager notre voyage de retour. Si nous n’arrivons pas à destination dans un délai raisonnable, les contacts que nous avons choisis sont alertés. D’autres applications poussent le concept encore plus loin. En cas d’urgence, Noonlight alertera la police et un agent sera dépêché sur les lieux. Tout d’un coup, votre téléphone qui vous espionne tout le temps pourrait devenir votre allié.

Les médias sociaux rendent le monde plus sûr
Les femmes en Corée du Sud (un pays connu pour ses règles sociales très confucéennes et favorables aux hommes) ont créé un groupe Facebook où les membres se racontent des rencontres romantiques qui n’ont pas bien tournées. Elles se mettent en garde contre des utilisateurs potentiellement dangereux sur Tinder. Sans les progrès technologiques de notre époque, il y aurait beaucoup plus de personnes malmenées, voir tuées.

#MeToo
La diffusion de ce mouvement malheureusement gigantesque a été possible grâce aux médias sociaux. Les hashtags nous permettent de nous rapprocher d’autres personnes qui nous ressemblent ou qui ont vécu les mêmes choses que nous.

#MeToo a même fait des vagues à l’autre bout du monde, mais d’une manière légèrement différente. Dû à la censure en cours en Chine, toute mention de #MeToo était expressément interdite et les messages étaient supprimés dès que les noms d’hommes importants ou puissants commençaient à apparaître. En toute coïncidence, les mots anglais «me» et «too» ressemblent beaucoup aux mots chinois «riz» (rice, en anglais) et «lapin» (bunny, en anglais). La Chine ne pouvait pas se mettre de censurer tous les messages parlant de riz. C’est ainsi qu’est né le mouvement RiceBunny.

Suivre ses menstruations
Sur une note plus positive, rappelez-vous ces vidéos au collège qui nous disaient de noter dans notre journal quand nos prochaines menstruations étaient prévues. Maintenant, les applications comme Flo, Cluedo et Eve le font pour nous. Et elles sont bien plus performantes! Elles nous disent exactement ce qui se passe dans notre corps, quoi manger pour minimiser les impacts négatifs nos cycles, ou encore pourquoi on a voulu manger un paquet entier de biscuits devant un documentaire sur un calmar géant.

Se faire des ami.es grâce à la technologie
Au-delà de la santé et de la sécurité, notre vie sociale est un autre domaine dans lequel la technologie nous facilite la vie. Avez-vous déjà essayé de vous faire des amis en tant qu’adulte? C’est relativement facile à l’école et à l’université, mais si vous déménagez dans une nouvelle ville, un nouveau pays ou un nouveau continent, en tant que jeune professionnel.le, cela peut être solitaire. Certes, il s’agit d’un problème de notre époque. Il y a 50 ans, nous ne quittions pas notre ville natale. Même si ce n’est pas spécifique aux femmes, il est généralement su que les amitiés féminines sont plus complexes que celles des hommes. Les femmes ont besoin de plus de temps entre elles, que nos homologues masculins ont besoin de temps entre hommes. Grâce aux médias sociaux, il existe des centaines, voire des milliers de groupes Meet Up, en particulier pour celles.ceux qui s’identifient femmes: des clubs de lecture, des équipes sportives, des groupes de mères, des réseaux d’amatrices de vin, des femmes en technologie, etc. La liste est infinie.

Féminisme + emplois en STIM = plus de femmes en tech
Même si la plupart des éléments mentionnés ci-dessus n’est pas le résultat direct du travail des femmes dans la technologie, la corrélation entre les emplois en STIM plus accessibles, couplés à la montée du féminisme est évidente. Si nous laissions aux hommes les applications de suivi de nos menstruations, j’imagine que ce serait la même chose que de demander à notre petit ami de nous maquiller: un bel effort, mais qui ne donne pas toujours un résultat heureux. Les plates-formes créées par la technologie donnent la parole aux femmes du monde entier. Que nous utilisions cette voix pour nous faire de nouveaux amis, combattre le patriarcat ou regarder les rediffusions de Real Housewives, peu importe. Le fait que nous soyons capables, habilitées et encouragées à utiliser ces outils à notre disposition comme bon nous semble est quelque chose qui mérite d’être célébré.

Avatar

Hannah Norish

Originaire du Royaume-Uni, Hannah est une développeuse Web qui vient maintenant à Montréal, QC. Diplômée d'un bootcamp de programmation et appréciatrice de choses molletonnées, vous pouvez la trouver dans un bar du Plateau - probablement prenant un boomerang d'un bon verre de Malbec.

Originally from the UK, Hannah is a full stack web developer in Montreal, QC. A bootcamp grad and appreciator of fluffy things, you can find her at a bar in the Plateau - probably taking a boomerang of a nice glass of Malbec.
Avatar

Les derniers articles par Hannah Norish

Poster un commentaire