`
 

Audrey Durand: la chercheuse en intelligence artificielle à l’écoute des algorithmes

Audrey Durand: la chercheuse en intelligence artificielle à l’écoute des algorithmes

Audrey Durand est une chercheuse en apprentissage machine, une branche de l’intelligence artificielle, en post-doctorat au Reasoning and Learning Lab, à l’Université McGill. Son expertise? Développer des algorithmes toujours plus performants.

Sa thèse se base sur les algorithmes d’apprentissage par renforcement. Ces algorithmes tentent des actions et observent des rétroactions, qui sont des récompenses sous forme de chiffres. Les algorithmes cherchent à apprendre un comportement en maximisant ces récompenses. Le coeur de la thèse d’Audrey Durand est de comprendre ce fonctionnement dans différents contextes d’utilisation. Rencontre.

Comment tu t’es intéressée à ce domaine, alors qu’il y a si peu de femmes en apprentissage machine?
La clé est sûrement dans le fait que mes parents n’ont pas genré mon éducation. Mon entourage ne m’a jamais donné l’impression qu’il y avait une incohérence à me diriger dans ce secteur traditionnellement masculin.

Je vois cependant plein de raisons pour lesquelles une femme ne voudrait pas être dans ce domaine. Encore aujourd’hui, il y a plein d’hommes qui pensent que les femmes sont moins bonnes en informatique et en mathématique et qui ne voudront pas faire équipe avec elles, par exemple dans un cours.

Lire la suite

Avatar

Chloé Freslon

Chloé est une femme avec une mission, celle de faire de Montréal la ville à startups qui a trouvé des solutions concrètes pour combler l’écart de genres dans l’industrie de la technologie. Vous l’avez probablement vue sur des panels, lu son blog URelles, écouté le podcast URelles qu’elle produit, signé le Manifeste des femmes en technologie qu’elle a co-fondé ou entendu à Moteur de Recherche à ICI Première Radio-Canada. Elle est la fondatrice d’URelles.
Avatar

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.