`
 

4 conseils lorsqu’on se lance en affaires avec son/sa conjoint/e

4 conseils lorsqu’on se lance en affaires avec son/sa conjoint/e

Willful

Se lancer en affaires, c’est loin d’être de tout repos. La question d’être à deux se pose assez rapidement et lorsque notre conjoint.e a des qualités complémentaires, il devient naturel de se demander si on ne devrait pas fonder une entreprise à deux.

Je pense à Marilou de 3 fois par jour, Mahée Paiement et son entreprise de parfums et sacs à main, ou encore dans le secteur des technologies, Anne Martel, d’Element AI. Elles ont toutes créé leur entreprise avec leur conjoint. J’ai choisi de créer mon entreprise seule –Bazooka-,  mais force est de constater que beaucoup de femmes se lancent en affaires avec la personne qui partage leur vie. A priori, ça me semble être une situation périlleuse. J’ai voulu connaître les choses à faire et celles à éviter lorsqu’on se lance en affaires avec son conjoint. Conseils.

J’ai fait la connaissance d’Erin Bury, la co-fondatrice de WillFul, une application web qui rend les documents légaux tels que les testaments, accessibles; et ce, à moindres coûts. Nous étions à la finale d’un des plus gros incubateurs technologiques du Québec, FounderFuel, où elle faisait partie de la cohorte 2019. Elle aussi s’est lancée en affaires avec son partenaire de vie.

Voici quelques conseils afin que ça se passe le mieux possible avec votre élu/e.

Conseil 1: Chacun à son poste
Erin et son mari ont des fonctions très distinctes l’un de l’autre. Chacun s’occupe de son poste. Ils ont tous les deux un pouvoir décisionnel dans l’entreprise. Il n’y a donc pas beaucoup de place pour les conflits. C’est simple et c’est sain.

Conseil 2: Travailler sa communication
La communication est une grande partie de la réussite de leur partenariat. Ils n’hésitent pas à discuter des problèmes qui peuvent survenir. Ils tentent d’être transparents l’un envers l’autre, et laisser les émotions de côté autant que possible.

Conseil 3: Parler d’autres choses que du travail
Erin rappelle comment il est important de parler d’autres choses que du travail à la maison. Il est tentant de ramener les enjeux rencontrés dans l’entreprise à la maison, mais faut savoir prendre une pause.

Conseil 4: Avoir confiance en soi
Enfin, elle souligne l’importance de croire en soi et en la valeur qu’on apporte à l’entreprise qu’on co-fonde. Il est beaucoup plus facile de s’exprimer et de se faire respecter en tant que co-fondatrice lorsqu’on y croit fort. Si on a confiance en soi, notre conjoint aura aussi confiance, et nous laissera donc la place qu’on mérite. Avant Willful, Erin a longtemps géré une agence en communication technologique. Elle a su développer des compétences pointues en gestion, communication et stratégie. Ce sont ses expériences qui lui permettent aujourd’hui de contribuer à son entreprise à son plein potentiel.

Sam Bellamy

Sam Bellamy

Je m’appelle Sam. Montréalaise et fière.
J’adore mon fils, mon chien, les voyages, le matcha, le café, manger, et cuisiner. Mes passe-temps sont la programmation, la lecture, regarder des films internationaux. Je suis une éternelle étudiante… oui je suis encore aux études. Ma mère en a marre.
Je suis enseignante depuis près de 6 ans en administration des affaires.
Je suis une passionnée des techs dans toutes ses formes, particulièrement en blockchain. Je suis la fondatrice de Bazookka, une plateforme web qui met en relation les professionnels juniors, les stagiaires et finissants avec des entreprises cool. Mon but dans la vie est de passer plus de temps à faire du bénévolat que de travailler.
Sam Bellamy
2 Comments
  • Avatar

    Darlene Cesar

    29 juillet 2019 at 14 h 10 min Répondre

    Very well written ! Thank you for your input.

    • Sam

      Sam

      29 juillet 2019 at 17 h 19 min Répondre

      Merci ma chère! Penses-tu te lancer en affaires bientôt?

Poster un commentaire