`
 

Comment survivre lorsqu’on est la seule femme dans l’équipe?

Comment survivre lorsqu’on est la seule femme dans l’équipe?

Vous dire le nombre de fois que des femmes qui travaillent en technologie me confient qu’elles sont la seule de leur genre dans leur équipe! Je n’ai pas trouvé de statistiques sur le sujet, mais selon mon expérience, c’est loin d’être des cas isolés. Être la seule femme, ça peut être intimidant ou franchement toxique. Voici six conseils pour s’en sortir.

N’essayez pas d’être «one of the boys» ou d’être la fille cool en tech
Certes, il est difficile d’être celle qui est différente.  Parfois, nous essayons de nous intégrer en copiant ceux qui nous entourent. Si on ne peut pas être soi-même, alors on va devenir les autres. Ce n’est pas une bonne stratégie. On devient une personne que l’on n’est pas et on finit par se distancer des autres femmes, en pensant qu’on «n’est pas comme elles». Pour Sherri Cooper, l’ancienne économiste de la BMO, s’épanouir signifiait rester fidèle à elle-même. «Je n’ai jamais essayé de faire partie de ces hommes, dit-elle. Je ne connaissais pas suffisamment le sport, le golf ou le hockey.» Sa technique a été de se démarquer. «Quand tu es dans une mer de costumes gris et d’hommes blancs, tu attires au moins l’attention. Il est difficile de te manquer», ajoute-t-elle.

Lire la suite

Avatar

Chloé Freslon

Chloé est une femme avec une mission, celle de faire de Montréal la ville à startups qui a trouvé des solutions concrètes pour combler l’écart de genres dans l’industrie de la technologie. Vous l’avez probablement vue sur des panels, lu son blog URelles, écouté le podcast URelles qu’elle produit, signé le Manifeste des femmes en technologie qu’elle a co-fondé ou entendu à Moteur de Recherche à ICI Première Radio-Canada. Elle est la fondatrice d’URelles.
Avatar

Poster un commentaire